Menu

Légende et réalité

Quelques légendes autour de l'hypocras

En réalité, l'hypocras est l'héritier de la tradition des vins épicés de la Rome antique.

Trois hypothèses pour le nom

L'Ypocras : Manche d'Hippocrate, Bibliothèque universitaire de Modène, Italie

Venditore di pani di zucchero, Tractatus de herbis, 1458
c. 142r del codice Lat. 993=alfa.L.9.28
Modena, Biblioteca Estense Universitaria
Su concessione del Ministero dei beni e delle attività culturali e del turismo

Du vin et des épices au Moyen Age

Quant au vin médiéval, pourquoi imaginer que le vin jeune est imbuvable ? Il vieillit mal, c'est vrai, car une fois le tonneau mis en perce, le vin peut s'oxyder facilement sans mise en bouteille bouchée (invention ultérieure). Mais rappelons que les meilleurs vins au Moyen Age, sont déjà des vins de Bordeaux ou de Bourgogne.

On a souvent dit que les épices servaient, dans la cuisine médiévale, à cacher le goût des viandes avariées. Il semble seulement difficile d'imaginer, pour certains de nos contemporains, que les épices, au Moyen Age, sont très utilisées en cuisine chez les classes aisées, pour raison de prestige (les épices coûtent cher et sont un marqueur social) et de diététique (les épices sont réputées bonnes pour la santé et la digestion). On ajoute donc des épices aux plats de viandes et aux vins pour ces raisons de prestige et de diététique, mais aussi pour le simple plaisir gustatif (comme dans les cuisines dites exotiques aujourd'hui).

Voir sur Old cook : Les épices en Europe médiévale.

Haut de page